Continuum baccalauréat-maîtrise en physiothérapie

Considérant l’évolution des connaissances, la pratique dans le contexte de l’accès direct et les nouvelles exigences des agences d’agrément, l’École s’est donné comme mission d’offrir un programme intégré de baccalauréat-maîtrise professionnelle en physiothérapie depuis 2007. L’objectif de ce programme est de donner une formation professionnelle plus poussée en physiothérapie dans tous les domaines de pratique.

La formation en physiothérapie

Le continuum baccalauréat-maîtrise en physiothérapie a pour objectif de former un physiothérapeute autonome qui répond aux exigences de qualification de l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec (OPPQ) et de l’organisme national d’agrément des programmes de physiothérapie (Agrément de l’enseignement de la physiothérapie au Canada-AEPC).

Ce programme a pour mission de former des physiothérapeutes généralistes autonomes, aptes à agir en 1re ligne. Ces diplômés pourront prévenir, évaluer, établir un diagnostic en physiothérapie et traiter des affections du système musculosquelettique, neurologique, cardiovasculaire et respiratoire chez des personnes de tous âges.

De par sa formation basée sur le raisonnement clinique, les données probantes, les bonnes pratiques et une approche scientifique, ce professionnel a les compétences essentielles pour exercer un rôle de clinicien, consultant, éducateur, gestionnaire et collaborateur de recherche. La formation clinique met l’accent sur l’acquisition de compétences professionnelles avec des clientèles diversifiées dans un contexte clinique interdisciplinaire.

Le programme de formation comprend un baccalauréat en sciences de la santé (physiothérapie) et une maîtrise professionnelle en physiothérapie.

Une visite dans un service de physiothérapie tant au niveau public que privé est recommandée pour permettre aux candidats de mieux comprendre le rôle du physiothérapeute et de choisir cette profession de façon éclairée.

Un continuum baccalauréat-maîtrise pour une formation de haut niveau

Le programme intégré de baccalauréat-maîtrise professionnelle a comme finalité de former un physiothérapeute généraliste apte à agir avec compétence et autonomie aux niveaux primaire, secondaire et tertiaire du système de santé.

La structure du programme permet au futur physiothérapeute d’offrir :

  • des services basés sur des connaissances théoriques avancées,
  • des approches fondées sur des preuves
  • des mesures objectives de résultats.

Consultez la liste des cours du continuum.

La physiothérapie à l’Université de Montréal

  • Une formation scientifique incluant des cours d’anatomie, de physiologie, de biomécanique, de pharmacologie, de psycho-pathologie, etc.
  • Une pratique concrète, des méthodes de traitement dès le premier trimestre.
  • Du travail en laboratoire pour s’initier aux méthodes d’évaluation, aux approches manuelles, aux exercices thérapeutiques, à l’utilisation d’agents physiques comme l’électricité, la chaleur, le froid, l’eau et l’ultrason.
  • Une excellente formation clinique grâce à cinq stages à effectuer dans une diversité de milieux cliniques (centre hospitalier, centre de réadaptation, CLSC, CHSLD, clinique privée, etc.) totalisant plus de 1000 heures.

Le programme de physiothérapie de l’Université de Montréal a complété le processus d’agrément administré par Agrément de l’enseignement de la physiothérapie au Canada (AEPC), 509 rue Commissioners Ouest, bureau 26, London (Ontario) N6J 1Y5, (226) 636-0632, www.peac-aepc.ca

L’AEPC est une organisation constituée en personne morale en vertu de la Loi canadienne sur les organisations à but non lucratif qui agit à titre d’organisme d’agrément des programmes d’enseignement de la physiothérapie au Canada.

Le statut d’Agrément en conformité totale a été accordé  le 26 septembre 2013  jusqu’au 31 mai 2017. Une description du  statut d’agrément – conformité totale suit :

  • Un programme est conforme à 100 % des critères des Normes d’agrément.
  • Il n’y a aucune déficience.
  • Le programme peut devoir améliorer certaines questions et faiblesses identifiées.
  • Les progrès afin d’améliorer les questions et les faiblesses doivent être présentés dans des rapports périodiques à l’AEPC.
  • S’il n’y a aucun progrès, le statut d’agrément du programme peut être modifié pour un agrément en conformité partielle ou probatoire.

Plus de détails concernant les définitions des niveaux d’agrément sont accessibles dans le site Web de l’AEPC: www.peac-aepc.ca

×